6 septembre 2017 admin

Indépendants : le plan d’action du gouvernement

En visite à Dijon, le premier ministre a détaillé les mesures prises par le gouvernement en faveur des indépendants.

Cités par ce dernier comme les « incarnations de l’entreprise humaine, de l’économie de proximité », il a en outre insisté sur l’importance de ce statut et de son développement en France. Pour cela, plusieurs mesures ont été prises :

L’exonération de cotisations : exonération de cotisation foncière minimum des entreprises pure et simple pour les entreprises ayant un chiffre d’affaires inférieur à 5 000€.

La baisse des cotisations sociales : une baisse de 2,15 points sur les cotisations familiales et de 1,5 point sur les cotisations maladie. La première pour compenser la haute de la contribution sociale généralisée, et la seconde pour relancer le pouvoir d’achat des indépendants avec des revenus annuels de 43 000€ maximum.

De plus, les chefs d’entreprises ayant un revenu annuel de moins de 40 000€ ne paieront pas de cotisations de sécurité sociale la première année de leur activité. Elle sera toutefois totale pour ceux dont le revenu n’excède pas les 30 000€. Un gain non négligeable (d’environ 9 500€) pour les entrepreneurs.

Edouard Philippe a également parlé de la disparition du Régime Social des Indépendants, qui selon lui, affaibli la qualité de services des indépendants. Ainsi, la protection sociale sera alors alignée sur celle des salariés. A partir de 2018, le RSI sera le même pour tout le monde. Le gouvernement se donne deux ans pour mettre tout cela en place.

Autre changement, celui de la simplification adminsitrative; en effet, les indépendants n’auront plus qu’une déclaration à faire pour le RSI et le fisc. Ils pourront également demander un délai de paiement pour les cotisations sociales, et enfin, ils pourront compter sur une augmentation du régime de la micro-entreprise, passant alors de 170 000€ pour les ventes de marchandises et 70 000€ pour les services contre 82 800€ et 33 100€. Des plafonds augmentés qui permettront à plus d’activités de profiter de ce régime.

Enfin, le premier ministre a terminé par évoquer les futurs projets du gouvernement, toujours dans l’optique d’une amélioration du statut d’indépendant. Parmi ces desseins, celui de la réforme de l’assurance-chômage. Une protection étendue aux indépendants. Autre réforme, celle de la formation professionnelle. Edouard Philippe insiste sur le fait que la connaissance et l’apprentissage sont les clés pour lutter contre le chômage. Le premier ministre a terminé par évoquer le renforcement de la protection sociale des indépendants pour la rapprocher des celle des salariés.

Un plan d’action plus que positif pour les indépendants qui peuvent compter sur le gouvernement, ce dernier, soutenant les prises d’initiatives et d’audace des entrepreneurs français.

, , , , , , , ,

Contactez nous



J'accepte de recevoir des e-mails de Sextant France

Le diagnostic de performance énergétique (DPE)

Le 11/02/2019

La loi ELAN et les transactions immobilières

Le 11/02/2019

LE BILAN DU MARCHÉ DE L’IMMOBILIER EN 2018

Le 06/02/2019