2 janvier 2018 admin

Les mesures qui changeront le paysage immobilier en 2018

La nouvelle année ne fera pas exception à la règle. En effet, elle connaitra une série de mesures qui ne manqueront pas d’affecter le logement, la gestion locative et bien entendu la fiscalité immobilière. Si des dispositifs sont maintenus, d’autres seront remaniés, voire supprimés. Plus de détails dans cet article.

 

L’ISF sera remplacé par l’IFI

Il est donc prévu que l’ISF ou impôt sur la fortune soit remplacé par l’IFI ou impôt sur la fortune immobilière. En fait, les changements ne seront pas radicaux pour les personnes qui sont déjà redevables de l’ISF concernant leur patrimoine immobilier. L’ISF sera toujours estimé sur la valeur des biens. Le barème de l’IFI est le même à celui de l’ISF. Il sera maintenu à hauteur de :

  • 5 % pour un bien dont la valeur est comprise entre 800.000 € et 1.3 million €
  • 7 % entre 1 300 000 € et 2 570 000 €
  • 1 % entre 2570 000 € et 5000 000 €
  • 25 % entre 5 000 000 et 10 000 000 €
  • 5% au-delà de 10 000 000 €

 

Le prêt à taux zéro et le dispositif Pinel seront recadrés

Le prêt à taux zéro et le dispositif Pinel seront maintenus jusqu’en décembre 2021, mais ils seront recadrés. Le dispositif Pinel ne sera plus mobilisable que dans les zones A, A bis, et B1. Le prêt à taux zéro (immobilier neuf), quant à lui, va se concentrer dans les zones B2 et C. Le montant couvert ne change pas, il ne devra jamais dépasser les 20 % du tarif du logement.

 

80 % de la population ne paieront plus de taxe d’habitation

Cette mesure qui a été annoncée par Emmanuel Macron sera effective dès l’année prochaine. Il a été confirmé que la suppression de la taxe d’habitation s’appliquera peu à peu entre 2018 et 2020. Tous les ans, les personnes concernées devront payer 30 % de taxe jusqu’à son exonération totale en 2020.

 

Les revenus du PEL seront encore taxés

Cette mesure sonne comme une mauvaise nouvelle pour les non-détenteurs du plan épargne logement. En effet, un prélèvement forfaitaire de 30 % sera appliqué sur les intérêts du PEL, et cela, dès l’ouverture du compte. Les personnes qui en possèdent un depuis des années ne sont pas concernées par cette mesure.

 

L’instauration du nouveau bail à durée déterminée

Dès février 2018, le bail mobilité sera actif dans le projet de loi logement conformément à ce qu’avait promis Emmanuel Macron pendant sa campagne. Ce contrat de location, dont la durée est comprise entre un à dix mois, est non renouvelable et ne nécessitera plus de dépôt de garantie venant du locataire. En effet, les charges se présenteront sous la forme d’un forfait non justifiable. Toutefois, l’on ne sait pas encore qui est réellement concerné par cette mesure.

 

Plus d’abattements fiscaux en 2018

Le gouvernement estime que la solution pour réduire le prix de l’immobilier est d’inciter la construction. En 2018, un abattement fiscal sera mis au point sur plusieurs aspects. L’application de cette mesure est prévue dans les zones tendues uniquement.

, , , , , , , , ,

Contactez nous



J'accepte de recevoir des e-mails de Sextant France

Le diagnostic de performance énergétique (DPE)

Le 11/02/2019

La loi ELAN et les transactions immobilières

Le 11/02/2019

LE BILAN DU MARCHÉ DE L’IMMOBILIER EN 2018

Le 06/02/2019