Boom du marché de l’immobilier en 2016

9 février 2016
9 février 2016 admin

Boom du marché de l’immobilier en 2016

D’après plusieurs études qui ont été effectuées récemment, il semblerait que la crise économique qui a touché le secteur immobilier en 2008 soit du passé. Le secteur de l’immobilier, qui dépend de la conjoncture macroéconomique, a connu une flambée des prix à hauteur de 152% entre 1998 et 2011, suivie d’une baisse de 6.4% entre 2011 et 2015, 2016 serait a priori l’année de la relance. Selon un sondage de l’Institut Français de l’Opinion Publique (Ifop), 67% des professionnels de l’immobilier seraient optimistes concernant l’année 2016, contre 64% qui étaient pessimistes pour l’année 2015. Cet article vous propose d’étudier dans quelles mesures l’immobilier se caractérise par un « BOOM », mais aussi de découvrir les nouveaux dispositifs mis en place afin de relancer le secteur de l’immobilier, et de comprendre comment se caractérise ce boom de l’immobilier pour 2016.

Selon le cabinet Xerfi, bien que le marché de l’immobilier ait subi une baisse successive de 15 trimestres, avec -0.6% au deuxième trimestre 2015, une augmentation serait prévue pour 2016, atteignant même des records de ventes selon le Crédit Foncier. L’année 2015 s’est caractérisée par 800 000 ventes immobilières dans l’ancien, soit 16% de plus par rapport à 2014. Des transactions d’un nombre de 825 000 propriétés dans l’ancien sont prévues cette année, un record depuis 10 ans puisque en 2006 et en 2007, 821 000 et 810 000 transactions ont été effectuées respectivement. Le courtier en prêt immobilier, Empruntis.com, enregistre, en janvier 2016, 35.000 intentions d’achat, une augmentation de 32% par rapport à la même période en 2015.

Des taux faibles et un pouvoir d’achat dans l’immobilier plus élevé

La Banque Centrale Européenne a baissé ses taux directeurs, ainsi, les taux des banques commerciales ont diminué aussi. Ils sont tombés en dessous de 1%, s’élevant à 2.2% sur 20 ans contre 4.15% en 2012 et ils continueraient sur cette lancée jusqu’en 2016. Ces taux, plutôt avantageux, encouragent les ménages, qui ont un pouvoir d’achat 25% plus élevé qu’en 2008 (selon l’Observatoire du financement CSA/Crédit Logement), à investir dans une propriété, aidés par le dispositif Pinel et le Prêt à Taux Zéro. Les banques ont plus tendance à prêter. En effet, celles-ci auraient prêté 77.7% plus entre 2014 et 2015. En 2016, les banques pourraient accorder 163 milliards d’euros de crédits immobiliers (4.5% plus qu’en 2015).

Le dispositif Pinel et le nouveau Prêt à Taux Zéro (2016-2017)

Le dispositif Pinel, qui est un prêt sur 20 ans sans apport, a redonné confiance aux banques. Ce dispositif permet une réduction d’impôt jusqu’à 21% du montant de l’investissement, soit une réduction jusqu’à 63 000 euros. Pour en bénéficier, il faut acquérir un bien neuf et le louer 6, 9 ou 12 ans afin de bénéficier d’une réduction d’impôt de 12, 18 ou 21%. Ceci incite donc les ménages à investir dans une résidence neuve pour bénéficier de réductions d’impôt avantageuses.

Depuis le 1er janvier 2016, le nouveau Taux à Prêt Zéro a été publié. Ce nouveau prêt finance jusqu’à 40% de l’achat d’un bien immobilier dans le neuf et dans l’ancien (à condition de 25% de travaux). C’est un prêt complémentaire dédié aux primo accédant, prenant en compte plusieurs critères comme par exemples les plafonds de revenus, le zonage, et du nombre de personnes composant le foyer. L’effort d’épargne des primo accédant est donc plus faible qu’avant. L’État s’est donné l’objectif de distribuer environ 120 000 PTZ en 2016 afin de relancer le marché immobilier dans le neuf et dans l’ancien.

Le mois de janvier 2016 a comptabilisé trois fois plus de demandes de prêt avec un PTZ par rapport à janvier dernier sur le site Vousfinancer.com. Parmi ces demandes, 25% s’agissaient d’un achat de bien dans l’ancien avec travaux. L’indicateur de tension immobilière (ITI), calculé par MeilleursAgents.com, qui mesure le rapport entre le nombre d’acheteurs en recherche active et le nombre de vendeurs, est par ailleurs en progression dans les grandes villes depuis un an. D’après les Notaires, en février 2016 une évolution des ventes pour les appartements anciens, de 0.4% sera effective et +1,4% pour les maisons anciennes en France. Les banques sont de plus en plus intéressées par les primo arrivants.

Variation des prix au mètre carré

Les prix au mètre carré varie en France métropolitaine, on trouvera dans certaines régions, certaines villes, une augmentation importante du prix de l’immobilier, et dans d’autres, une forte diminution du prix au mètre carré, qui permet aux ménages un plus fort pouvoir d’achat dans l’investissement immobilier, de quoi relancer l’activité.

Parmi les villes qui ont connu une augmentation des prix (mensuelle puis annuelle de février á février) au mètre carré, on retrouve : Nantes (+0.6 & +3.5%) ; Bordeaux (+0.4 & +1.3%) ; Paris (+0.4 mensuelle) ; Lyon (+0.4% mensuelle) ; Montpellier (+1.3% annuelle) ; Toulon (+3,3% annuelle) et Amiens (+2,9% annuelle).

Cependant, en règle générale, Le Crédit foncier prévoit une chute de 0,9% de l’ancien en France. Selon Xerfi, la moyenne du mètre carre est passée de 2614 à 2481 euros entre 2012 et 2015, soit une diminution des prix de 5.1%. Pour donner des exemples de diminution, nous retrouvons Lyon, où le prix annuel du mètre carre a diminué de 0,3% s’élevant donc à 3 218 euros en février. Marseille est aussi en baisse de 1.6% par rapport au mois de février 2015 avec un prix moyen du mètre carré de 2 425 euros. D’autres villes connaissent des baissent plus fortes comme à Roubaix (-7,6%), Le Mans et Nîmes (-5,2% chacune).

Cette baisse des prix au mètre carré favorise l’augmentation du pouvoir d’achat des ménages pour l’achat d’un bien immobilier que ce soit dans l’ancien ou dans le neuf. L’année 2016 semble être l’année de l’investissement dans l’immobilier, aidé par des dispositifs mis en place par l’Etat, qui ont pour but de relancer le secteur de l’immobilier en France. Le nouveau prêt fait bénéficier aux primo arrivant d’un prêt à taux zéro afin de financer l’achat de leur résidence principale. La Loi Pinel, quant à elle, permet une défiscalisation et une réduction d’impôts, ce qui devrait attirer de nouveaux ménages à investir.

Sources:
  1. http://www.challenges.fr/immobilier/actu-immo/20151023.CHA0863/immobilier-pourquoi-les-prix-vont-remonter-en-2016.html
  2. http://votreargent.lexpress.fr/immobilier/immobilier-la-reprise-de-l-activite-va-t-elle-se-poursuivre-en-2016_1750811.html
  3. http://www.lemonde.fr/immobilier/article/2016/01/20/le-marche-de-l-immobilier-en-trois-chiffres_4850622_1306281.html
  4. http://www.journaldunet.com/economie/immobilier/1110050-prix-immobilier/#prix-immobilier-france
  5. http://immobilier.lefigaro.fr/article/immobilier-les-meilleures-ventes-de-la-decennie-attendues-en-2016_5a5070e4-cfda-11e5-a066-f38098156ec4/
  6. http://www.pap.fr/actualites/immobilier-ancien-faut-il-croire-a-la-reprise-en-2016/a18423
,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contactez nous



J'accepte de recevoir des e-mails de Sextant France

La gestion des mandats : 10 conseils à appliquer lorsque vous avez 20 mandats en portefeuille.

Le 03/09/2019

Quelle banque 2.0 pour un compte Micro-entrepreneur ?

Le 01/07/2019

CPAM : simplification pour les indépendants

Le 17/06/2019