Les disparus de l’île de Pâques

29 mars 2017
29 mars 2017 admin

Les disparus de l’île de Pâques

Très peu le savent, l’île de Pâques appartient maintenant au Chili. Pourtant les côtes chiliennes sont à 3680 kms mais si l’on regarde sur la carte, elle se trouve au beau milieu de l’océan Pacifique.Le Chili d’un côté, Thaiti de l’autre : c’est effectivement l’un des territoires les plus isolés de la planète. Une terre de mystères pour l’occident également, après sa découverte un jour de Pâques au XVIIIème siècle. La question que tout le monde se posait à l’époque était de savoir qui avait pu tailler et déplacer ces gigantesques statues en basalte. On en dénombre 900 parsemées un peu partout. Certaines atteignent 4 mètres de haut et pèsent même plusieurs tonnes. Une autre énigme entoure l’île, la disparition du peuple ingénieux qui les a érigées. Voici le mystère des disparus de l’île de Pâques.

Les origines : Hau Maka

Toutes les études menées à ce sujet sont unanimes : les premiers arrivants sur « Hau Maka » viennent de Polynésie. Hau Maka, c’est le nom donné par ses premiers habitants. Ils seraient partis des Iles Marquises à bord de pirogues. Celles-ci étant tout de même situées à plus de 3200 kms, il aurait fallu 17 jours de traversée à l’époque. Une chose est sûre, ces premiers colons partaient à la conquête de nouvelles terres probablement au 13ème siècle.

Les experts sont d’accord sur un autre point. Il s’agissait d’un peuple de cultivateurs qui utilisait aussi les pierres de basalte pour irriguer leurs champs. La même roche que celle utilisée pour les statues la rosée et ainsi irriguer leur champs. Par contre les avis divergent sur la population à son apogée. Sachant que la superficie de l’île est assez limitée, seulement 165 km2, il y aurait eu surpopulation à partir de 2000 habitants. Les premiers observateurs hollandais en avaient dénombré 3000 en 1722.

Le sens des statues « Moaï »

Ces statues imposantes et surprenantes ont été taillé dans le basalte par un peuple fort habile. Au-delà de l’aspect technique requis pour le transport de celles-ci, la question que se pose tout le monde c’est celle de leur signification. Il semblerait qu’elles soient la représentation d’ancêtres qui se dressent à tout jamais pour protéger les descendants. Quelques une sont couchées, l’effet du temps ou la volonté des habitants ? Une chose est sûre, l’arrivée des explorateurs a eu un impact non négligeable sur la population indigène.

L’arrivée des Européens

C’est le navigateur hollandais Jakob Roggeveen qui accosta le premier sur l’ile, un Dimanche de Pâques 1722. C’est le nom qui y sera donné par les Européens. Alors s’opère une transition dûe principalement aux échanges entre locaux et occidentaux, l’île devient Rapa Nui. Elle passera notamment entre les mains des espagnols, des français avant de devenir chilienne. C’est un français qui donne le premier l’alerte en 1852. Alphonse Pinart ne décompte plus que 111 indigènes. Il remarque aussi que les statues sont couchées avec notamment des ossements humains. Guerres tribales ou cannibalisme ?

Un mystère élucidé

Après maints efforts pour expliquer cette extinction rapide du peuple local, il semblerait que les « moaï » soient tout simplement devenus des tombes. L’influence des occidentaux ? Probable ! Ainsi, le fait de les coucher permettaient de couvrir les sépultures. D’un autre côté, la traite des esclaves au Pérou a certainement causé la déportation des indigènes. Les seuls scribes qui pourraient vraiment élucider ce mystère et traduire l’écriture unique de l’île, ont eux aussi disparu avec leur savoir.

, , ,

Contactez nous



J'accepte de recevoir des e-mails de Sextant France

136 000 rénovations de logement prévues pour 2020

Le 30/01/2020

Guide de la loi Pinel en 2020

Le 30/01/2020

Forte hausse des investissements locatifs en France

Le 23/01/2020