LE BILAN DU MARCHÉ DE L’IMMOBILIER EN 2018

6 février 2019
Posted in Immobilier
6 février 2019 Matthieu Cany

LE BILAN DU MARCHÉ DE L’IMMOBILIER EN 2018

Février 2019, il est l’heure de faire un bilan du marché en immobilier 2018 et d’essayer de comprendre ce qui nous attend pour l’année 2019.

Au niveau des prix, l’année 2018 a été une continuité de 2017. En effet, les prix ont continué à augmenter. Si 2017 avait connu une augmentation drastique (+4.4% par rapport à 2016), 2018 marque un point d’arrêt dans la progression linéaire de la montée des prix des biens immobiliers. Ce léger ralenti (+3.5%) s’explique par la baisse dans la volonté des français d’acheter. Cela est dû en partie par la suppression d’aide à l’acquisition de logements. Les prix actuels étant trop élevés, les potentiels acquéreurs ont préféré temporiser leurs décisions d’achat. La question du pouvoir d’achat étant toujours une préoccupation en 2018, il semblait logique d’assister à un ralentissement de la hausse des prix de l’immobilier. Dans des villes comme Rennes (+10.7%), Bordeaux (+7.7%), le prix des appartements dans l’ancien a explosé. En revanche, dans la métropole Aix-Marseille-Provence, à Brest ou encore Lille, les prix ont stagné, voire même baissé par rapport à l’année dernière. Une réelle tension a existé cette année sur les prix, notamment des appartements. Les marges se sont réduites et les négociations devenaient de plus en plus compliquées entre futurs acheteurs et vendeurs. La récente baisse des attentes des vendeurs a contribué à la détente du marché fin 2018. Cette période nous a permis de mieux comprendre l’état des transactions immobilières en France.

Le chiffre le plus marquant de cette année 2018 est la baisse nette des transactions immobilières dans la France entière : -5.8% par rapport à l’année 2017. Rappelons-nous tout de même qu’en 2017, l’activité progressait de 3.3%, et ce malgré la forte augmentation des prix. L’efforts des banques sur l’obtention des crédits n’aura pas suffi à convaincre les français à acheter. Pendant 18 mois consécutifs, la demande pour des crédits immobiliers n’a cessé de chuter. Les prix immobiliers ne sont plus en accordance avec la solvabilité des acquéreurs. Cette forte baisse des transactions immobilières est frappante en province où l’on observe un recul de 6.9% de l’activité. L’Ile-de-France n’est également pas épargnée avec une décroissance de 2.8%.

Le réseau Sextant, malgré une tendance générale du marché à la baisse se porte bien, un bilan de l’activité 2018 annonce une croissance du chiffre d’affaire du réseau 2.0 de plus de 60% par rapport à l’année précedente.

Que peut-on attendre de 2019 ?

Au niveau des prix, il paraît compliqué d’annoncer un regain à la hausse. Cette baisse devrait se poursuivre sur l’année qui arrive. En effet, si l’état du pouvoir d’achat des français ne vient pas à évoluer, il semble que la morosité des ménages quant à l’achat et la demande de crédit se poursuive. Michel Mouillard, professeur d’économie à l’université Paris-Ouest et porte-parole du baromètre LPI-SeLoger, estime que l’année 2019 devrait être similaire à 2018. Cependant, les tendances devraient être encore plus marquées. Le fossé de prix déjà constaté entre les différentes villes pourraient en effet s’élargir. Par ailleurs, l’imposition à la source, en place depuis début 2019, pourrait avoir comme conséquence la remontée des taux des crédits immobiliers. L’impact direct sur les salaires, du moins en apparence, devrait conduire à une réticence des potentiels acheteurs à emprunter.

Matthieu Cany

Matthieu Cany est le gérant de Sextant France et Managing Director de Sextant Properties.

Contactez nous



J'accepte de recevoir des e-mails de Sextant France

La gestion des mandats : 10 conseils à appliquer lorsque vous avez 20 mandats en portefeuille.

Le 03/09/2019

Quelle banque 2.0 pour un compte Micro-entrepreneur ?

Le 01/07/2019

CPAM : simplification pour les indépendants

Le 17/06/2019