3 janvier 2019 admin

Tout savoir sur l’agrandissement d’une maison

Votre client souhaite agrandir sa maison mais se pose des questions sur les démarches et les possibilités. Vous hésitez ? Voici les réponses.

  • Mon client peut-il agrandir sa maison ?

Après avoir réfléchi à un projet d’agrandissement, renseignez-vous sur les réglementations de votre commune. La mairie vous informera sur le Plan Local d’Urbanisme et le Plan d’Occupation des Sols. Il faudra donc vérifier si le projet suit ces réglementations, notamment concernant la nature du terrain, les limites de propriété, la surface de plancher, etc.

  • Comment obtenir un permis de construire ou une déclaration préalable de travaux ?

La différence repose sur la taille des travaux nécessaires pour accomplir un projet.

Le permis de construire est nécessaire si la surface créée est supérieure a 40m² (20m² si la construction ne se situe pas dans une zone urbaine couverte par un Plan d’Occupation Urbaine ou un Plan d’Occupation des Sols). Après les travaux, si la surface de plancher totale de la maison est supérieure à 150 m², le seuil règlementaire est fixé à 20m² et il devient obligatoire d’avoir recours à un architecte.

La déclaration préalable de travaux s’applique lorsque la surface créée est inférieure à 40m² (20m² si il y absence de PLU ou de POS).

Même cas que le permis de conduire, si les travaux ont pour but de porter la surface de plancher totale de la construction au-dessus de 150m², le seuil des 20m² est maintenu.

  • Réaliser une règlementation thermique

Il faudra également réaliser une réglementation thermique. Des règles thermiques s’appliquent sur les extensions de maison, en rapport avec la surface créée.

  • Déclarer la fin des travaux

Lorsque les travaux sont terminés, votre client déclarer leur achèvement et la conformité de ses travaux doit être signalée à sa mairie, qui pourra venir faire un contrôle directement sur place, dans un délai de 3 mois à partir de la réception de la déclaration, ou 5 mois si le contrôle est obligatoire. Le contrôle est obligatoire lorsque l’habitation ou l’immeuble est inscrit au titre des monuments historiques ou localisé dans un secteur sauvegardé, ou si le logement est situé dans un secteur couvert par un plan de risques naturels, technologiques et miniers.

Quels sont maintenant les différents types d’agrandissement possible ?

  • Extension latérale

C’est la solution la plus fréquemment utilisée, si l’on possède une surface de terrain suffisante pour accueillir cet agrandissement. La maison sera facilement prolongée, de plain-pied ou à l’étage.

  • Extension par surélévation

Elle permet de gagner de la surface à vivre, directement par le haut, en ajoutant un ou plusieurs niveaux à une construction existante. Cependant il faut s’assurer que la construction de base est assez solide pour recevoir cet agrandissement, ou alors effectuer un renfort des fondations.

  • Extension par excavation

Il s’agit de gagner du volume en creusant dans les fondations d’une habitation, mais elle n’est réservée qu’à des configurations particulières. Il faut déjà que la maison soit capable d’accueillir un sous-sol, et cette extension va simplement permettre de gagner quelques centimètres dont l’absence ne permettait pas de rendre ce sous-sol habitable. Pour transformer une cave ou un sous-sol en pièce de vie il faudra prévoir une source de lumière naturelle.

  • Extension par un aménagement des combles

Une maison possède un espace sous son toit ? IL est possible d’augmenter l’espace à vivre de la façon la plus simple et la moins couteuse qu’il soit. Les gros travaux ne sont pas nécessaires, il suffit simplement d’isoler cet espace, et de l’aménager.

  • Extension par une véranda

Une simple dalle de ciment est coulée le long de votre maison et vous pouvez installer votre véranda (par des professionnels). Elle pourra devenir une entrée, un salon ou une salle à manger.

  • Extension par une annexe

Cette extension est possible si la surface de terrain est suffisante pour recevoir cet agrandissement. Il faut aussi tenir compte du fait que l’annexe sera à l’écart de l’habitation principale, donc son utilisation est particulière (habitation pour les amis ou la famille, salle de jeux, bureau…).

  • Extension par une dépendance au jardin

Ce type d’extension est indépendante, sous la forme d’une cabane en bois ou d’un bâtiment en briques, pour y accueillir un studio, un bureau, un atelier, etc.

  • Extension par la cuisine

Créer une extension dans une maison pour y installer une cuisine est une très bonne idée. Cela devient plus simple d’accès, et l’espace est libéré dans la partie salon salle à manger.

  • Extension par la chambre

Il est possible de créer de petites habitations en bois en tant qu’extension, disposée sur une terrasse. Chaque chambre pourra alors avoir accès à l’extérieur. il est donc possible d’aménager les combles en chambres.

  • Extension par la salle de bain

Une idée plutôt originale ! Rien de mieux que de créer une nouvelle pièce qui servira de salle de bain, pour une ambiance naturelle et reposante.

, , , ,

Contactez nous



J'accepte de recevoir des e-mails de Sextant France

Le diagnostic de performance énergétique (DPE)

Le 11/02/2019

La loi ELAN et les transactions immobilières

Le 11/02/2019

LE BILAN DU MARCHÉ DE L’IMMOBILIER EN 2018

Le 06/02/2019