Les clichés les plus courants des agents immobiliers

1 février 2017
1 février 2017 admin

Les clichés les plus courants des agents immobiliers

Les clichés sont omniprésents, ils ont aussi la vie dure. Les agents immobiliers ne sont pas épargnés, bien au contraire ! Mais avec la professionnalisation du rôle, ces clichés ne devraient guère durer. Alors  quels sont les clichés les plus courants qui nous ont poursuivi pendant toutes ces années ? Les voici mais plus pour longtemps !

Les agents immobiliers vendent en dessous de la valeur réelle

C’est une question de point de vue tout simplement. Les propriétaires ont passé tant de bons moments chez eux. Ils ont également passé de nombreuses heures à peaufiner la maison ou l’appartement, ils ont fait des travaux, du jardinage. Bref, il y a un attachement qui est fort et ils vont se baser sur leur calcul. Or la réalité est toute autre quand il s’agit d’un marché qui évolue selon les offres et la demande. Le conseiller immobilier est parfaitement équipé maintenant avec des outils informatiques qui permettent de faire remonter des statistiques récentes. N’hésitez pas à en parler !

Les commissions sont trop importantes

La majeure partie de l’activité du conseiller immobilier est en fait invisible pour les clients. Après une ou deux rencontres, la communication se fait à distance car il faut alors préparer la fiche du bien à vendre, la promouvoir par le biais de son réseau et les grands portails immobiliers. Finalement, c’est toute l’organisation nécessaire à la prise de rendez-vous pour les visites qui prend également beaucoup de temps. Le plus simple est d’expliquer ce qu’il en est à quiconque vous fera la remarque.

Pas besoin de formation pour devenir agent immobilier

Dans un passé lointain, certes ! En effet, la profession est régie par la loi Hoguet depuis 1970. Comme quoi les clichés ont la vie dure. Qui plus est, il faut maintenant un bac + 3 dans un domaine juridique, commercial ou économique pour devenir conseiller. Plus récemment, la loi AGUR a également instauré une formation continue de 14h par an. La professionnalisation à l’américaine est en cours.

De toute façon ils sont difficiles à joindre

Les conseillers peuvent soudainement être très sollicités quand il s’agit de jongler entre les demandes et les mandats. D’ailleurs les clients qui font le plus souvent cette remarque sont ceux qui ont justement signé un mandat. Et même si la priorité leur est donnée, il n’est pas toujours facile de répondre à leurs appels. Alors pourquoi ne pas suggérer des applications de messageries mobiles tels que Telegram, WeChat et WhatsApp. Celles-ci sont gratuites, elles permettent d’envoyer des photos, des enregistrements audio ainsi que des vidéos. C’est la garantie d’une communication réussie avec vos clients, n’hésitez pas à leur proposer et souligner que c’est exclusivement pour les mandats.

Au final, qui a besoin d’un agent immobilier ?

Malheureusement, certains vendeurs se disent qu’ils peuvent mener à bien la vente de leur propriété. Certes mais serait-ce une vente optimale et combien de temps vont-ils devoir passer à tout préparer, tout organiser et s’ils vendent, à tout finaliser ? Vendre n’est pas savoir vendre. Les professionnels de l’immobilier ont été formé et leur expérience sur le terrain font que seuls des spécialistes sont maintenant les plus aptes à conclure une vente au meilleur prix et dans les meilleurs temps. Quel propriétaire s’en passerait ?

Save

Save

,

Contactez nous



J'accepte de recevoir des e-mails de Sextant France

136 000 rénovations de logement prévues pour 2020

Le 30/01/2020

Guide de la loi Pinel en 2020

Le 30/01/2020

Forte hausse des investissements locatifs en France

Le 23/01/2020

 

Covid-19: Nous sommes ouverts pour vous.

Nos collaborateurs travaillent désormais depuis leur domicile, et nous pouvons ainsi répondre à vos questions immobilières. Contactez-nous par chat, ou appelez le 01 45 45 64 55.